Soirée annuelle – « Palestiniens, la vie malgré tout » – 23 novembre

Dans le cadre du Festival des Solidarités, le groupe local 14-6 de l’AFPS organise une rencontre-débat « Palestiniens, la vie malgré tout » le samedi 23 novembre 2019 de 16h30 à 22h30.

Capture d’écran 2019-10-28 à 22.25.38

Cette soirée aura lieu à l’annexe de la mairie du 14e, 12 rue Pierre Castagnou à Paris.

La salle ouvrira dès 16h30 avec une exposition, des stands associatifs et dédicaces de livres. Ensuite, à partir de 18h, une conférence aura lieu avec des témoignages de trois invités :

  • Haitham Khatib, photographe et documentariste, militant pacifiste de Bil’In (Cisjordanie)
  • Wissam Alhaj, journaliste, qui évoquera le thème du Retour dans la culture palestinienne
  • Iyad Alasttal, documentariste, auteur des « Gaza stories » qu’il nous présentera

À 20h, un concert démarrera avec les artistes suivants :

  • Mohamed Najem à la clarinette et au nay
  • Arthur Henn à la contrebasse

La soirée se terminera par une collation et un spectacle de dabké à partir de 21h.

Cet évènement est organisé par AFPS Paris 14-6, CCFD-Terre solidaire, LDH Paris 14-
6 et LDH Paris 15ème, Amnesty International 15ème.

Pour en savoir plus sur notre groupe local, vous pouvez consulter notre page « Qui sommes-nous ? ».

La soirée est ouverte à tous et l’entrée est gratuite ! Participation aux frais simplement lors de la collation.

Témoignage Salah Hamouri à l’AFPS 14-6

Salah Hamouri était l’invité du groupe local Paris 14-6, le 17 septembre 2019. Il est palestinien et il a connu les geôles israéliennes.

Depuis sa libération, il témoigne pour dénoncer les conditions de détention des prisonniers de Palestine.

Voici les thèmes évoqués pendant son intervention :

  • 1:26 – La détention administrative
  • 4:45 – Les enfants dans les prisons
  • 11:41 – Les prisonniers maladies
  • 17:52 – L’isolement total dans les prisons
  • 21:33 – Les grèves de la faim collectives dans les prisons
  • 27:46 – La vie collective en prison

Conférences septembre 2019 – décembre 2019

Le groupe local de l’AFPS des 14e et 6e arrondissements à Paris recommence sa série de conférences mensuelles, avec un thème et un invité différents tous les mois.

La première a eu lieu le 17 septembre à 20h15 à la Maison des Associations du 14e, 22 Rue Deparcieux, avec Salah Hamouri et Zakaria Odeh, directeur général de la Coalition civique pour les droits des Palestiniens à Jérusalem. Ils ont évoqué ensemble la question des prisonniers dans la lutte nationale palestinienne ainsi que de la situation à Jérusalem.

Le 1er octobre, nous avons accueilli un invité égyptien qui a parlé de la question israélo-palestinienne dans le contexte des transformations en cours dans le monde arabe.

Voici des dates à retenir pour les mois à venir :
  • Projection du film « Broken, un voyage palestinien à travers le droit international« , le 7 novembre à 20h aux 7 parnassiens
  • La soirée annuelle de l’association aura lieu le 23 novembre – le programme est ici.
  • La dernière conférence de l’année aura lieu le 19 décembre – l’invité sera confirmé très prochainement.

Les réunions sont ouvertes à tous !

Pour en savoir plus sur notre groupe local, vous pouvez consulter notre page « Qui sommes-nous ? ».

Projection de Film et Témoignages – Cueillette d’olives en Palestine

L’AFPS 14-6 a accueilli deux membres d’une mission récente de l’AFPS Rennes en Cisjordanie, dont le but était de prêter assistance aux paysans palestiniens menacés d’expropriation par les colons israéliens.

Une dizaine de militants se relaient pour assurer une permanence pendant un mois, sur deux lieux, au sud et au nord de la Cisjordanie. Le but n’était pas d’apporter une main d’œuvre supplémentaire – dont les Palestiniens n’ont nullement besoin – mais d’assurer la présence de témoins internationaux afin de permettre que les cueillettes aient lieu partout où elles sont ordinairement entravées par les occupants pour de prétendues « raisons de sécurité » : près du mur d’annexion et d’apartheid, près des colonies israéliennes, à proximité de certaines routes réservées aux colons.

Deux membres de la mission, Zoé Cramaille et Quentin Gary, miliants BDS France, ont réalisé un documentaire sur cette mission qui sera diffusé lors de cet événement. Quentin Gary et Emmanuelle Morau, une autre membre de cette mission, étaient présents pour répondre aux questions suite au documentaire.

Image_Documentaire_Mission_Cueillette

Extrait du film, tourné dans un champ d’oliviers

C’était le 9 avril, à 20h00 à la Maison des associations – 22 rue Deparcieux – 75014.

Pour en savoir plus sur notre groupe local, vous pouvez consulter notre page « Qui sommes-nous ? ».

Conférences septembre 2018 – février 2019

A la rentrée 2018, le groupe local de l’AFPS des 14e et 6e arrondissements à Paris recommence sa série de conférences mensuelles, avec un thème et un invité différents tous les mois.

La première a eu lieu le 11 septembre à 20h15 à la Maison des Associations du 14e, 22 Rue Deparcieux, at accueillera Majed Nehmé, éditeur, chercheur, ancien directeur du magazine Afrique-Asie, sur le thème : « L’Iran après le retrait américain de l’accord sur le nucléaire : quelles perspectives ?« .

Le deuxième a eu lieu le 2 octobre et deux invités du parti travailliste britannique étaient invités – Leah Levane et Roy Sirotkin – pour commenter les récentes accusations d’antisémitisme vis à vis du parti travailliste et leurs conséquences sur la position du parti sur la question palestinienne. L’une d’entre elles est co-dirigeante du Jewish Voice for Labour. Voici l’évènement Facebook pour plus d’informations.

La conférence du 11 décembre était avec Pierre Blanc, enseignant-chercheur à Bordeaux Sciences Agro et Sciences Po Bordeaux (LAM), rédacteur en chef de la revue Confluences Méditerranée, co-auteur de Atlas des Palestiniens (2017) et Terres, pouvoirs et conflits : une agro-histoire du monde (2018). Le thème de la conférence était « Terres, eau et conflits au Proche-orient« .

La suivante a eu lieu le 8 janvier avec François Ceccaldi, qui réalisera une conférence sur le thème suivant : Les factions de l’OLP face à Oslo : opposition, réorganisation, réforme (1993-2000).

La dernière était le 5 février, toujours à la Maison des Associations avec Xavier Guignard sur le thème suivant : Initiatives de paix, division inter-palestinienne : quel avenir pour l’Autorité ?

Pour en savoir plus sur notre groupe local, vous pouvez consulter notre page « Qui sommes-nous ? ».

Rencontre-débat – Enfances brisées de Palestine – 23 novembre

Dans le cadre du Festival des Solidarités du 17/11 au 02/12, le groupe local 14-6 de l’AFPS organise une rencontre-débat « Enfances brisées de Palestine » le vendredi 23 novembre de 18h30 à 22h30. Des invités palestiniens et français exposeront ce que être enfant à Gaza et en Cisjordanie veut dire. Cette soirée aura lieu à l’annexe de la mairie du 14e, 12 rue Pierre Castagnou à Paris.

Au programme : exposition, témoignages filmés, conférence-débat avec trois invités :

  • Dr Samah Jabr, psychiatre, chef du département de santé mentale au Ministère de la santé palestinien, auteur de l’ouvrage « Derrière les fronts » et protagoniste du film du même nom.
  • Wajdi Yaeesh, directeur de l’ONG Human Supporters de Naplouse
  • Dr Jeanne Dinomais, pédopsychiatre, chef du projet « Enfants de Gaza »

 

Capture d_écran 2018-10-24 à 22.58.15

Cet évènement est organisé par AFPS Paris 14-6, CCFD-Terre solidaire, LDH Paris 14-
6 et LDH Paris 15ème, Amnesty International 15ème, Chrétiens de la Méditerranée.

Pour en savoir plus sur notre groupe local, vous pouvez consulter notre page « Qui sommes-nous ? ».

Mirage gay à Tel-Aviv – Conférence avec Jean Stern – Janvier 2018

arton990-3d4d1Le 9 janvier 2018, nous avons reçu Jean Stern pour qu’il nous parle de son livre Mirage gay à Tel Aviv traitant de l’utilisation par Israël d’une démarche de marketing politique bien particulière, le pinkwashing. Cela a été un modèle de déconstruction de la propagande israélienne qui s’inscrivait parfaitement dans la Campagne 2018.

Après avoir rappeler ses engagements passés dans un groupe de libération homosexuelle et au sein du magazine Le Gai Pied dont il a été l’un des cofondateurs à la fin des années 70 mais également comme membre de l’UJFP et fondateur avec Eyal Sivan de la revue De l’autre côtéil a dit s’être éloigné pendant une douzaine d’années de la question israélo-palestinienne, se refusant à se rendre sur place. En 2009 cependant, il a fait le voyage avec un groupe d’étudiants en journalisme et découvert qu’il existe une communauté Gay importante à Tel Aviv, à l’occasion d’un attentat perpétré contre un lieu de rassemblement de cette communauté. Il a été surpris par un discours très pro-gay de Netanyahu et par le fait que la foule réunie à l’occasion de ce discours entonne l’hymne sioniste (et non l’hymne israélien). Il a alors décidé de s’intéresser à la question et c’est ainsi qu’a commencé une enquête de plusieurs années qui a aboutis au livre Mirage gay à Tel-Aviv.

Jean Stern au cours de cette conférence a magistralement démontré comment le pinkwashing s’intègre dans une stratégie globale de camouflage de la réalité et d’effacement des réalités sombres de la colonisation, de l’occupation et aussi de la société israélienne elle-même. Il a également rendu compte et explicité avec beaucoup de clarté ce qui peut apparaître comme paradoxal dans la politique israélienne, mais qui, de fait, se combine de façon très cohérente car tout vise un objectif : faire disparaître la face noire d’Israël – et donc les Palestiniens – aux yeux des occidentaux notamment.arton939-9d9f9

Pour plus d’information, voir l’entretien que Jean Stern a donné au magazine en ligne Lundi matin, le 17 juillet 2017 : Pinkwashing à Tel-Aviv ou son interview pour Médiapart

70 ans après l’expulsion des Palestiniens en 1948 : l’épuration ethnique toujours d’actualité

Conférence-débat avec Sandrine Mansour

Mardi 6 février à 20h

Sandrine Mansour est une historienne spécialiste de la Palestine, chercheuse associée au Centre de recherche internationale et atlantique (CRHIA) de l’université de Nantes, auteur de L’histoire occultée des Palestiniens : 1947-1953 – Privat – 2013

Mairie du 14ème arrondissement , 2 Place Ferdinand Brunot, 75014 Paris
(Métro Mouton-Duvernet ou Denfert-Rochereau)
Salle des mariages

 

justice

Dans le cadre de la Campagne 2018 Justice pour la Palestine

Israël-Palestine : l’impact de la colonisation sur les deux sociétés

Vendredi 18 novembre de 19h à 23h

Réunion publique organisée avec le CCFD – Terre solidaire

et la Section de Paris 14-6 de la Ligue des droits de l’Homme

avec Éléonore Merza Bronstein et Eitan Bronstein Aparicio, militants anticolonialistes israéliens,

Kifah  Abdul Halim, journaliste palestinienne d’Israël,

Mazin Qumsiyeh, universitaire palestinien

 

Art Attack - Banksy - Palestine mur près de Qalandiya Crédit : Wikimedia Commons

Art Attack – Banksy – Palestine mur près de Qalandiya
Crédit : Wikimedia Commons

 

Éléonore Merza Bronstein, anthropologue du politique et spécialiste  de la société israélienne est une militante anticolonialiste,  cofondatrice de De-Colonizer, centre de recherches et de création artistique pour le changement social, visant à décoloniser l’identité israélienne.

Eitan Bronstein Aparicio est un militant politique israélien, qui a créé en 2001 l’organisation Zochrot, qui remet en cause le discours dominant  sur la Nakba et les réfugiés palestiniens  dans la société israélienne. Il est cofondateur de De-Colonizer.

Kifah Abdul Halim est une Palestinienne d’Israël, journaliste, traductrice et éditrice du site électronique « Al Lassaa » (« La Piqure »).

Mazin Qumsiyeh est professeur à l’université de Bethléem, Directeur du Muséum palestinien d’histoire naturelle et de l’Institut palestinien de biodiversité, militant de la résistance populaire et des droits de l’Homme, auteur d' »Une histoire populaire de la résistance palestinienne ».

 

Salle des fêtes de la Mairie du 14ème arrondissement
12, rue Pierre Castagnou
75014 Paris (Métro : Alésia, Mouton-Duvernet, Pernety)

La violence des colons israéliens, bras armé de l’expansion des colonies en Cisjordanie – Mardi 24 mai

Réunion publique organisée par les groupes locaux AFPS Paris Centre, AFPS  Paris 14-6, AFPS Paris Sud, le CJPP5 et la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine 

Nasser Dawabsheh, oncle du bébé tué avec ses parents à Duma pendant son sommeil par des colons israéliens dans l’incendie criminel de leur maison, témoignera du quotidien de dizaines de villages de Cisjordanie menacés par les « avant-postes », l’impunité des colons, la répétition des attaques.

Médecins du Monde et Première urgence internationale présenteront les conséquences de la violence des colons sur la santé mentale et sur les conditions de vie des Palestiniens, ainsi que leur travail de terrain pour les atténuer.

Médecins du Monde et Première urgence internationale exposeront aussi le lien entre la violence des colons et l’expansion des colonies, et discuteront des actions possibles des Etats tiers, en particulier de la France.

Mardi 24 mai à 20 heures
au FIAP, salle Lisbonne – 34, rue Cabanis 75014 Paris

Inscription souhaitée : afps.pariscentre@gmail.com

Entrée gratuite. Une participation aux frais sera appréciée.

Compte-rendu de la réunion